basket31.tv

L'essentiel de l'actu basket en Midi-Pyrénées

A l’occasion de la rencontre entre l’ATB et Dax-Gamarde pour le compte de la 9e journée de Nationale 2, Sébastien Clavaud vous fait découvrir les coulisses de l’équipe toulousaine.

Straps, massages et dialogue sont au menu pour le kinésithérapeute avant la rencontre (photo : Sébastien Clavaud)

A deux heures du début de la rencontre, une partie des acteurs commence déjà à se mettre en marche pour préparer les joueurs à leur entrée sur le terrain.

Nicolas Cardonne, l’un des deux kinésithérapeutes de l’ATB, intervient ainsi sur les joueurs qui le souhaitent pour effectuer des strapping ou accompagner le retour en forme des joueurs :

« Il est 18 heures, le joueur à accompagner n’est pas encore en tenue mais est déjà prêt pour le strapping avant de partir au combat. Le kinésithérapeute est un acteur et supporter privilégié au sein du groupe ».

Mise en forme des consignes pour coach Kleefstra (photo : Sébastien Clavaud)

Au même moment, les trois membres du staff toulousain sont en pleine préparation de la rencontre.

Laurent Kleefstra, le coach de l’ATB, met en mot ses consignes et son plan de jeu : « Je m’isole pour mettre au propre les consignes du match, comme je le fais à chaque rencontre. »

C’est ainsi un moment qui permet de récapituler le travail effectué dans la semaine d’entrainement, avec notamment les ajustements prévus pour imposer le tempo à l’adversaire du soir.

Préparation du film de la rencontre pour Old Lo (photo : Sébastien Clavaud)

En parallèle, Old Lo, assistant-coach, installe dès à présent la caméra qui va filmer l’ensemble de la rencontre, une pratique quasi-obligatoire en Nationale 2 :

« J’installe la caméra qui va nous servir de support pour analyser la rencontre a posteriori. Nous disposons également d’une plateforme d’échange de vidéos avec l’ensemble des autres staffs des équipes de la poule, sur laquelle nous plaçons l’intégralité de nos matchs chaque semaine. »

Progressivement, les joueurs arrivent un à un et se dirigent petit à petit vers les vestiaires pour se préparer au jeu et enfiler la tenue de match.

A près d’une heure du coup d’envoi, ils font progressivement leur apparition sur le parquet, testent leurs sensations puis commencent à s’échauffer collectivement.

Mise en route progressive pour les Toulousains à une heure du coup d’envoi (photo : Sébastien Clavaud)

La préparation de la rencontre se poursuit du côté du staff (photo : Sébastien Clavaud)

Xavier Pasut est l’un des leaders du groupe et il a un rôle important dans cette préparation d’avant-match : « C’est une mise en route aussi bien physique que mentale. On cherche à avoir un rituel fixe, avec une certaine chronologie dans cette préparation d’avant-match. L’objectif est de monter progressivement en régime pour arriver en apogée lors du début du match ».

Pendant ce temps-là, le staff poursuit sa préparation du match et notamment les outils qui vont lui permettre d’évaluer en cours de jeu les performances de l’équipe mais aussi celles de l’adversaire.

Pendant que Benjamin Bonneau, l’autre assistant-coach, vérifie avec les officiels de table de marque la bonne inscription des joueurs sur la feuille de match puis prépare le suivi statistique de l’équipê, Old Lo construit son suivi de l’adversaire : « Je prépare la fiche d’observation de l’adversaire, avec les positions de tirs de chacun des joueurs adverses, le nombre de tirs pris ainsi que les autres statistiques collectives adverses ».

Dernière concertation au sein du staff pour les consignes à appliquer (photo : Sébastien Clavaud)

Vient ensuite la phase de concertation entre les assistants et le coach, dernière répétition des options tactiques, choix et autres stratégies mises en place, comme le confirme Old Lo : « Je revois avec Laurent les systèmes des adversaires. Il me précise les points sur lesquels je dois être attentif par rapport aux adversaires et je lui rappelle les éléments qu’il peut oublier, même si cela n’arrive pas souvent. Ensuite, on se refait un résumé du scouting collectif des adversaires et des options défensives choisies et affichées aux joueurs, pour être réactifs. »

Les joueurs stoppent alors leur échauffement pour venir rejoindre leurs coachs au vestiaire, c’est le moment du brieffing d’avant-match. Il s’agit d’un moment important, notamment pour les meneurs de jeu, qui auront la lourde tâche de diriger l’équipe sur le terrain.

Laurent Kleefstra décrit la stratégie adoptée pour faire vaciller l’adversaire (photo : Sébastien Clavaud)

François Couret, le meneur titulaire, décrit cette phase : « Il s’agit d’un rituel du coach avec un rappel écrit des règles générales et des consignes sur les directions offensives et défensives. S’en suit un rappel des formes de jeu d’entrée dans le match ainsi que quelques mots sur l’état d’esprit à adopter pour aborder la rencontre ».

Hugo Argueil, son remplaçant, abonde : « Il s’agit d’une phase où l’on récapitule les consignes à mettre en place, et où l’on rentre vraiment dans le match.  En tant que meneur de jeu, on est le premier relais du coach du sur le terrain. »

Rassemblement de toute l’équipe avant la reprise de l’échauffement (photo : Sébastien Clavaud)

A la fin du discours du coach, toute l’équipe (joueurs et staff) se réunit pour s’encourager à aller une nouvelle victoire, comme l’explique Pascal Tajan, l’arrière de l’ATB : « On se rassemble pour un huddle après les dernières consignes du coach. Il s’agit dernier cri tous ensemble avant la fin de l’échauffement, on est dans le même bateau, il faut qu’on aille tous dans la même direction. On se motive donc collectivement avant la reprise de l’échauffement ».

Elie Fedensieu reçoit les dernières consignes (photo : Sébastien Clavaud)

De retour sur le terrain, les joueurs reprennent leur mise en route de plus belle et montent petit à petit en régime.Cependant, il arrive également que le coach dissémine à chaque joueur des consignes particulières en fonction de l’adversaire.

Elie Fedensieu, le jeune poste 5 de Toulouse, raconte : « Les dernières consignes individuelles du coach nous permettent de vraiment nos focaliser sur le plan de jeu. On est proche de la fin de l’échauffement et à partir de ce moment là, on est prêt à jouer, il ne reste plus qu’à rester chaud et concentré jusqu’au lancement du match. »

Les aller-retours d’échauffement se font alors de plus en plus intenses et sont plein d’application, la concentration se faisant désormais ressentir sur tous les visages.

Old Lo prend en charge le travail d’explosivité qui précède les dix dernières minutes d’échauffement (photo : Sébastien Clavaud)

Pour parfaire les dernières quinze minutes de préparation, Old Lo ajoute quelques exercices physiques pour ajuster la préparation de chacun des joueurs.

L’assistant-coach, en charge notamment de la préparation physique de l’équipe, met ainsi un point d’honneur à donner le maximum d’outils aux joueurs pour performer :

« C’est une intervention sur le travail d’explosivité avant match. Il s’agit de la dernière phase de l’échauffement à intensité maximale à quelques minutes de la présentation des équipes avec travail d’appuis, accélération, et sprints« .

Benjamin Hue et les Toulousains font l’effort à quelques minutes de la fin de l’échauffement (photo : Sébastien Clavaud)

Benjamin Hue, le pivot ATBiste, abonde en ce sens : « C’est un travail de changement d’appui et d’explosivité pour nous permettre de rentrer dans le match et d’y être performant dès le début. En cela, on chercher à éviter le côté diesel, pour être prêt d’entrée de jeu. »

Quelques minutes d’échauffement supplémentaires, et vient la présentation des deux équipes, qui débute à six minutes du début officiel de la rencontre et dure environ trois minutes.

C’est à la fois un temps de concentration, un premier vrai contact avec le public dans la soirée mais également une prise d’énergie pour l’ensemble des joueurs comme pour le staff, qui a observé avec attention les échauffements des deux équipes, se remémorant et identifiant notamment les forces en présence de l’adversaire au niveau des individualités.

Lucas Thiry fait le vide dans sa tête avant d’entamer le dernier rassemblement d’avant-match (photo : Sébastien Clavaud)

Lucas Thiry, le capitaine de l’Alliance Toulouse Basket, illustre d’ailleurs la dynamique dans laquelle se place chacun des joueurs avant d’aborder le dernier rassemblement collectif.

Un instant particulier dans lequel le rôle de l’ailier belge est clairement mis en valeur : « Au moment de la présentation des équipes, je me concentre sur ce que je vais dire aux gars. On lève également la tête pour le public présent, de plus en plus nombreux cette saison au Petit Palais des Sports. C’est aussi le dernier instant de relâche, j’essaie donc de me vider la tête pour pouvoir commencer la rencontre le mieux possible ».

Vient alors le dernier rassemblement des joueurs avant le début de la rencontre, un moment privilégié dans lequel la motivation et l’implication est au coeur des débats.

Dernier rassemblement collectif pour les joueurs de l’ATB, à trois minutes du coup d’envoi (photo : Sébastien Clavaud)

Thibaut Crapez, l’ailier toulousain, se focalise à ce moment-là sur les messages envoyés par les joueurs importants du collectif : « C’est le moment où les leaders vocaux prennent la parole. Les consignes sont précises sur la motivation et l’envie pour aborder le match. On part tous au combat ensemble. cela reconcentre tout le monde ».

A la suite du discours des leaders, les derniers paniers de l’échauffement sont accumulés par des Toulousains très concentrés à l’idée d’affronter l’un des favoris pour les premières places qu’est l’équipe de Dax-Gamarde, adversaire ce soir-là de l’ATB.

Laurent Kleefstra donne ses consignes au cours d’un temps-mort (photo : Sébastien Clavaud)

Durant la rencontre, Laurent Kleefstra effectue des ajustements entre la stratégie initiale et cette à adopter pour mieux répondre aux problématiques posées par l’adversaire lors des temps-morts : « Je donne les systèmes offensifs a jouer sur cette fin de quart temps, dans un match où les 2 équipes ont bien défendu. Lors des temps morts, je mets les cinq joueurs du terrain assis face à moi. C’est intéressant de voir la posture de chacun. »

A la mi-temps, les joueurs rentrent au vestiaire un peu avant le staff, qui fait un point à mi-parcours sur ce qui a ou n’a pas fonctionné en première mi-temps.

Débriefing de la mi-temps entre les trois membres du staff avant le discours aux joueurs (photo : Sébastien Clavaud)

Benjamin Bonneau, assistant-coach, a la charge du suivi statistique de l’équipe tout au long de la rencontre. A chaque fin de quart-temps, un rapide débriefing chiffré est réalisé : « Nous suivons minute après minute les performances de nos joueurs et celles des adversaires afin de confirmer ou d’infirmer des impressions, des ressentis sur la performance collective. On compare les chiffres avec nos moyennes sur l’année sur des indicateurs qui sont des éléments clés pour pouvoir s’imposer : adresse aux tirs, rebonds offensifs gagnés ou subis, ballons perdus, passes décisives, en résumé tout ce qui se rapporte à la qualité de la gestion de nos possessions. »

Nouvelles consignes à la mi-temps et nouveaux ajustements pour aborder au mieux la deuxième mi-temps (photo : Sébastien Clavaud)

Sur la base de ces analyses chiffrées et des constatations non chiffrées qui se sont dégagées de la première mi-temps, les coachs rejoignent les joueurs au vestiaire pour en faire la synthèse et ajuster la stratégie à adopter en deuxième mi-temps.

L’objectif est également de rester concentré durant les quinze minutes de pause afin de ne pas perdre le fil, comme le souligne Quentin Hanck, l’ailier de l’ATB : « Lors du speech à la mi-temps, le coach cherche à mettre en place les ajustements par rapport à l’adversaire, afin de rentrer au mieux dans le troisième quart-temps pour débuter dans des conditions optimales pour la deuxième mi-temps. »

Le dialogue est permanent entre coach et arbitres, surtout quand la pression monte (photo : Sébastien Clavaud)

Vient alors les vingt dernières minutes, où la tension monte crescendo à mesure que les minutes s’égrainent et que les débats s’intensifient.

Le rôle de l’arbitre est alors accru, et la qualité du dialogue entre le coach et les deux arbitres en devient primordiale pour effectuer d’autres ajustements si besoin. Il faut donc trouver le bon ton pour comprendre les décisions ou défendre l’analyse du staff, comme le rappelle Laurent Kleefstra : « Même si je suis toujours respectueux envers les arbitres, je demande sans doute ici des explications concernant une décision qui probablement n’allait pas dans notre sens ».

A la fin de cette rencontre face à Dax-Gamarde, le bilan n’en reste pas moins positif puisque les Toulousains sont venus à bout des Landais lors d’une rencontre très défensive mais bien gérée de bout en bout par les hommes de Laurent Kleefstra.

Les consignes du staff ont bien été respectées et appliquées, ce qui a permis d’aller chercher un succès important pour se maintenir dans le haut du tableau. L’heure est désormais au retour sur le match par le staff puis à la célébration de la victoire, comme le souligne Arnaud Dabadie, le poste 4 toulousain : « C’est un moment important avec le coach, il appuie sur les points qui ont marché et les points négatifs. Cela nous permet de commencer à aborder les défauts à travailler pour les prochains matchs. Mais c’est aussi le moment des félicitations de la part du coach, surtout après une belle victoire ».

Après une belle victoire, Benjamin Hue et les Toulousains communient avec leurs jeunes supporters (photo : Sébastien Clavaud)

Les joueurs peuvent désormais fêter leur victoire, notamment avec les supporters venus encourager l’ATB, avec un nombre de suiveurs croissant depuis le début de saison.

Benjamin Hue et ses coéquipiers peuvent donc savourer : « Ici, c’est le cri de la victoire avec le sourire et le sentiment du travail bien fait, de notre part et de la part des enfants venus nombreux nous encourager. Cela nous permet également de les remercier pour ces encouragements ! »

Une fois cette victoire célébrée, un jour de repos le dimanche est mérité avant de se remettre à l’ouvrage dès le lundi soir pour préparer la prochaine rencontre.

Categories: diaporama, Nationale 2

Comments are closed.