basket31.tv

L'essentiel de l'actu basket en Midi-Pyrénées

Après une deuxième montée consécutive décrochée en fin de saison dernière, le TBC aborde enfin la Nationale 1, avec un effectif renouvelé.

Cliff Colimon, l’un des nouveaux visages toulousains (photo : Sébastien Clavaud)

En avril dernier, le Toulouse Basket Club a vécu un mois riche, décrochant coup sur coup le Trophée Coupe de France face à Kaysersberg à Bercy puis la montée en Nationale 1 à Marmande.

Depuis, le mercato a vu l’effectif et le staff toulousains être grandement remaniés avec l’arrivée à la tête de l’équipe de Stéphane Dao, assisté de Paul Lacan, employé au club et qui fait son retour au sein de l’équipe fanion après deux bonnes années de PNM à Cugnaux.

Côté joueurs, seuls Xavier Pasut, Pascal Tajan, Arnaud Dabadie et Odys Delis Mayeta sont encore là, auxquels on peut ajouter Xavier Roucou, leader des espoirs, qui avait disputé plusieurs rencontres avec la NM2 l’an passé en championnat et en coupe.

Au rayon des arrivées, les deux étrangers Cliff Colimon et Keonta Vernon ont fait montre de belles qualités lors des premières rencontres de préparation.

Le premier, meneur scoreur, a dominé ses vis à vis face à Bordeaux et Tarbes-Lourdes, qui étaient pourtant les réputés Sébastien Cape et Kévin Thalien, deux postes 1 référencés à ce niveau de compétition.

Dans la peinture, Vernon manque peut-être de taille, mais il compense ce déficit par une énergie, une puissance et des qualités athlétiques impressionnantes.

A côté d’eux, le swingman Tony Housieaux, fort shooteur extérieur, et l’ailier polyvalent Tristan Pothion complètent un effectif qui découvrira en majorité la division, seuls ces deux derniers joueurs et Xavier Pasut ayant déjà évolué à ce niveau.

Après un scrimmage face à Boulazac, les joueurs de Stéphane Dao ont dominé coup sur coup Bordeaux puis Tarbes-Lourdes pour décrocher la victoire au tournoi de Tarbes lors du premier week-end de septembre, démontrant une belle intensité et des qualités individuelles bien mises en valeur.

Ce samedi au Carla Bayle, pour les 70 ans du Coq Carlanais, la rencontre de gala disputée face aux JSA a permis aux jeunes pousses toulousaines (Roucou, Mondésir, Gomis, Merabli) de pointer le bout de leur nez en l’absence du quatuor Pasut-Tajan-Vernon-Delis Mayeta.

La défaite (82-86, score final), n’est qu’accessoire, avant une revanche ce mercredi soir à Bordeaux et un dernier match de préparation à Sorgues le week-end prochain.

Categories: Nationale 1

Comments are closed.