Basket31.tv

L'essentiel de l'actu basket en Midi-Pyrénées

Après une première saison tronquée par l’arrêt de la saison et une seconde en cours déjà interrompue, la talentueuse Aida Sow nous dévoile comment se déroule son confinement.

Pouvez vous vous présenter, nous faire un petit récap de votre carrière ?
J’ai commencé le basket à l’âge de 7/8ans dans un petit club de ma région: Aulnat Sportif Basket. Par la suite, j’ai rejoins l’ASM ( Association Sportive Montferrandaise) où j’y ai joué pendant 5 ans. Lors de mes 2 dernières années, j’ai eu la chance d’avoir joué en Minimes France et d’avoir intégré parallèlement le Pôle Espoir Auvergne à Vichy.
Lors de ma dernière année au Pôle Espoir, j’ai été appelé en équipe de France pour participer au Championnat d’Europe U16 avec un an d’avance. Nous avons fini 5ème, avec une défaite en 1/4 de finale contre nos amies les Espagnoles… Après ça, j’ai intégré le Pôle France à Paris pendant 2 ans.
C’est après ce petit séjour parisien que je suis arrivée dans la ville rose, pour jouer avec le centre de formation du Toulouse Métropole Basket pendant 4 ans. Lors de ces années, j’ai évolué en Cadettes France, en Nationale 2 et en Nationale 3 où nous avons fini Championnes de France.
Une fois mon cursus au centre de formation fini en 2019, j’ai pris la direction de Colomiers Basket. J’attaque donc ma deuxième année dans ce club.

Aida Sow aime faire briller ses coéquipières par son jeu de passe et sa vista (Photo : Sébastien Clavaud)

Comment vous êtes vous entretenu pendant le confinement et cette période d’inactivité ?
J’essaye de faire une séance de sport tout les jours. Je suis le programme que Vinciane Roux, notre préparateur physique nous a donné. Ensuite, je vais une fois par semaine, voir le kiné du club pour faire une grosse séance de renforcement musculaire.

Quelles sont vos ambitions/objectifs pour cette saison, puis à plus long termes ?
Je pense que pour tout le monde les premiers objectifs sont de reprendre le championnat et de pouvoir finir la saison. Une fois c’est deux objectifs atteints alors là on pourra parler des objectifs personnels et collectifs. Pour ma part, j’espère finir le travail commencer l’an dernier. C’est-à-dire accéder aux play-offs, si il y en a et pourquoi pas jouer la montée.
A titre personnel, je veux progresser pour pouvoir prétendre à jouer en LF2. Mais le chemin est encore long .

Pourquoi avoir choisi le club de Colomiers ?
J’ai choisi Colomiers car je voulais jouer à un niveau Supérieur auquel je jouais au TMB et en même temps rester dans les alentours pour finir mon cursus universitaire. Le choix était vite fait.

Comment combiner le basket avec la vie de famille/travail/étude ?
Malheureusement, en venant à Toulouse, j’ai du « sacrifier » ma vie de famille. En effet, étant originaire de Clermont-Ferrand, il m’est difficile de faire des allers/retours pour aller voir ma famille.
Pour ce qui est de combiner étude et sport, je pense que c’est une question d’habitude. Évidemment, il faut de la motivation et de l’organisation pour pouvoir concilier les deux. Mais si, on sait ce que l’on veut faire et où on veut aller alors rien n’est impossible et il y aura toujours des solutions.

Comment envisagez-vous la reprise et la fin de saison ?
Honnêtement, j’ai du mal à me projeter. Nous ne savons même quand nous allons reprendre. Donc envisager quoi que soit me paraît compliqué.

Pouvez vous nous décrire une semaine ‘’type’’ ?
Une semaine type commence par un entraînement le lundi soir basé sur les fondamentaux individuel et un peu de travail physique. Les mardi et jeudi matin pour celles qui le peuvent, il y a une séance de musculation + une séance de shoot. Les mardi et jeudi soir sont des séances dédiées aux collectifs. Le mercredi c’est journée off. Le vendredi nous avons entrainement le soir, souvent une petite séances de mise en place pour le match du lendemain. Et le samedi quand nous jouons à domicile, nous avons un petit shooting de 1h.

Aida Sow enchaîne une seconde saison avec la Team Colomb’z (Photo : Sébastien Clavaud)

Pouvez vous nous donner vos points forts/faibles, les choses à améliorer/travailler ?
Je dirai que mes points forts sont:
– la combativité au rebond.
– l’altruisme, j’aime jouer pour mes coéquipières.
– l’agressivité défensive.
Les choses qu’il faudrait que j’améliore dans mon jeu sont:
– ma main gauche comme ma compatriote Arzhélenn 🤪.
– mon physique, être plus endurante et résister mieux au contact
– le tir extérieur
– le contrôle de mes émotions qui me permettrai d’être régulière durant toute une saison.

Que faites vous en dehors du basket pendant vos temps libre ?
En dehors de mes entraînements, j’entraîne les U15 filles de Colomiers.
Ensuite, je suis animatrice les mercredis dans une maison citoyenne à Colomiers. Je suis en contact avec des enfants âgés entre 6 et 12 ans.

Qu’allez vous faire après la retraite sportive ?
J’aimerai devenir éducatrice spécialisée.

Categories: NF1

Comments are closed.