basket31.tv

L'essentiel de l'actu basket en Midi-Pyrénées

A chaque équipe sa mi-temps et après avoir longtemps couru après le score, les Montalbanais finissent par obtenir une prolongation inespérée, mais qui ne leur sourit pas.

Brian Edwards et les Montalbanais ont malheureusement dû baisser pavillon dans le Béarn (photo : Guillaume Poumarede)

Avec vingt points de retard à la mi-temps, les troupes de Boris Lacaze partent de loin pour aller chercher un improbable succès qui leur échappe finalement d’un rien en bout de course.

L’adresse de Brian Edwards et de Vincent Montagne face au cercle fait plutôt bonne impression lors de ces premières minutes, mais rien de comparable avec les Béarnais.

En effet, face à eux, c’est d’abord Hugo Pellure qui est bien en jambes avec huit unités à lui seul, bien aidé par Tony Bosc et ses neuf pions.

Les voilà qui finissent ce premier acte avec une avance de quatorze points face à des Tarn-et-Garonnais en manque de mordant (31-17, 10e).

La défense se reprend un peu en main au cours du quart-temps suivant, mais laisse tout de même sept points à Benjamin Izuel et six de plus à Pellure.

Quant à l’attaque, elle reste sur le même rythme grâce à Anthony Vachin qui s’illustre derrière l’arc à deux reprises et au jeu intérieur d’Edwards toujours aussi impactant.

Malgré cela, il n’empêche que ce sont toujours les locaux qui continuent à augmenter leur avance au scoring (53-33, 20e).

La révolte gronde dans les rangs des Bleus du MBC avec un collectif qui n’hésite pas à faire tourner la balle pour scorer avec sept marqueurs différents en dix minutes de jeu.

La défense maintient toutefois les vagues adverses, même si Hugo Pellure parvient à ajouter onze points encore dans son escarcelle.

Et voilà que la bande à Romain Dabadie revient à dix unités de ses concurrents du soir (68-58, 30e) avec le doux espoir de recoller au score pour aller chercher la victoire.

Bis repetita au cours de la quatrième période, avec quelques banderilles bienvenues de la part de Yann Gousseff, de Mntagne ou encore de Vachin.

Pendant Brian Edwards continue son chantier dans la peinture pour grappiller de précieux points, les locaux s’en remettent à Maxime Renaud pour alimenter la marque.

Ainsi, les Montalbanais reviennent au score et arrachent la prolongation après quarante minutes de lutte acharnée (83-83, 40e).

Après être remonté de vingt points de retard, qu’est-ce qui peut arrêter les Occitaniens dans leur lancée, eux qui sont revigoré par tout cet effort fourni ?

Malheureusement pour eux, leur adresse, qui leur a fait beaucoup de bien durant les vingt dernières minutes, va leur échapper au plus mauvais des moments.

En effet, ils ne marquent que huit point en cinq minutes de jeu, notamment par l’intermédiaire de Geoffrey Caubel, tandis que les Béarnais en plantent quatorze dans le même laps de temps.

De retour aux affaires, Hugo Pellure trouve une dernière fois la faille dans la défense adverse avec neuf points de plus pour lui, et voilà que les Béarnais font chuter les Montalbanais après un scénario plus qu’improbable (97-91, score final).

Les scoreurs :

Pour Pau : H.Pellure (38), M.Renaud (18), T.Bosc (14), B.Izuel (12), S.Betbeder (6), B.Fauthoux (3), W.Perroni (2), Y.Bordis (2), C.Mauvoisin (2), A.M’Baye.

Pour Montauban : B.Edwards (24), A.Vachin (17), V.Montagne (10), R.Dabadie (10), Y.Gousseff (8), G.Caubel (7), D.Braud (6), P.Nevert (4), J.Gustave (4), K.Caubel (NPJ).

Categories: Nationale 3

Comments are closed.