basket31.tv

L'essentiel de l'actu basket en Midi-Pyrénées

Nouvelle victoire pour les Auscitains qui n’en finissent plus de gagner et surfent sur cette vague pleine d’ambitions et de motivation.

Romain Paradis et l’ABC n’ont pas fait de détail face à Malaussane (photo : Guillaume Poumarede)

Avec sept joueurs à plus de douze points et un cinq majeur cumulant soixante neuf points, les Gersois ont clairement planté le décor et montrent une fois de plus qu’il va falloir compter sur eux pour une place sur le podium en fin de saison.

Comme à son habitude, le maître artificier des lieux Robin Naval est le premier à ouvrir les hostilités pour les siens derrière l’arc.

Mais il n’est pas le seul à artiller de loin puisqu’il est imité par Romain Paradis, Pierre Bonnelalbay et Théo De Prada en suivant.

Ainsi, c’est tout le collectif Gersois qui participe à l’effort afin de passer la barre des trente points lors du premier quart-temps, partant sur des bases très offensives tout comme leurs adversaires du jour.

En effet, le leader offensif des Béarnais, Lois Pujol, ne se laisse pas faire de la sorte et réplique à trois reprises à 6.75 mètres, alors que son lieutenant, Frédéric Moncade, limite la casse pour les siens et maintient son équipe à flot (32-27, 10e).

Mais le festival offensif n’est pas fini pour les troupes de Jérome Seailles, alors que leur défense resserre les rangs pour ne laisser que seize unités à leurs concurrents.

En effet, le collectif de Malaussanne éprouve plus de difficultés sur ce quart-temps là et leur adresse n’est pas aussi prolifique que lors des dix minutes précédentes.

Alors que du coté des Pyrénéens, c’est au tour d’Adama Diouf de faire le jeu pour les siens, bien soutenu par les apports offensifs de Kévin Mbelo et de Bonnelalbay afin d’augmenter leur avance au scoring au moment de rejoindre les vestiaires (54-43, 20e).

Une fois la mi-temps passée, les Auscitains reprennent leur ouvrage là où ils l’avaient laissé lors de la première mi-temps, reprenant un rythme effréné, tel un rouleau compresseur.

Le jeu en pénétration, les tirs à mi-distance et à longue distance se multiplient sur ce troisième acte avec Pierre Bonnelalbay en chef de file et Julien Agostini qui le suit de près pour alimenter la marque, tout comme Théo De Prada.

Du coté des Rouges du MMBS, c’est Fabien Izaac qui s’illustre derrière l’arc, alors que Pujol reste constant dans son style de jeu afin d’apporter sa contribution. Et même l’apport offensif de Moncade n’y fait rien puisque l’écart au tableau d’affichage ne fait que grandir en faveur des locaux (78-61, 30e).

Le dernier acte est une véritable démonstration de la part des Gersois sur des Béarnais qui rendent les armes rapidement et laissent couler le score qui est clairement en leur défaveur.

En difficulté, les invités de la soirée plantent seulement onze unités sur les dix dernières minutes de jeu dont cinq de la part de Florent Lalaude et un triple de Capdeboscq.

A l’inverse, pour les Auscitains, c’est un véritable rouleau compresseur qui continue son travail de destruction, sauf que c’est cette fois Bastien Versier le chef de chantier avec onze unités à la suite. S’en suivent deux triples de la part de Robin Naval puis Pierre Bonnelalbay.

Ainsi, les Gersois de l’ABC démontrent tout leur talent offensif et se positionnent clairement comme un prétendant au podium à la fin du championnat, donnant de ce fait une véritable leçon de basket et d’adresse à leurs concurrents du soir (106-72, score final).

Les scoreurs :

Pour AuchP.Bonnelalbay (18), A.Diouf (14), R.Paradis (14), B.Versier (14), T.De Prada (13), R.Naval (12), K.Mbelo (12), J.Agostini (6), T.Labric (3), R.Pujolle.

Pour MalaussanneL.Pujol (20), F.Moncade (14), F.Izaac (12), F.Lalaude (10), C.Capdeboscq (6), X.Cazaurang (5), B.Carrere (5), T.Candouat.

Categories: Nationale 3

Comments are closed.