basket31.tv

L'essentiel de l'actu basket en Midi-Pyrénées

Rencontre de haut de tableau entre Agen qui reçoit son voisin gersois, Auch. Une domination sans équivoque sur la première mi-temps de cette rencontre de la part des Auscitains leur a facilité la tâche avec notamment cinquante huit points inscirts en moins de vingt minutes de jeu.

Avec un bon Bastien Versier notamment, l’ABC s’est imposé à Agen (photo : Guillaume Poumarede)

Une défense de fer combinée à une attaque adroite et une adresse insolente de loin comme sur la ligne des lancers : voilà la combinaison gagnante des troupes de Jérome Seailles pour s’imposer assez aisément sur cette partie.

Ne laissant que quatre tirs ouverts à leurs adversaires sur les dix premières minutes, la défense très agressive des Gersois est à la fois récompensée par moment et à la fois sanctionnée à d’autres moments avec dix lancers encaissés à la fin du premier acte.

Et ce n’est pas faute pour Adil Abbassi et Rudy Picardo (six et sept unités chacun) d’avoir travailler au corps leurs invités de la soirée, mais sans grande réussite.

Effectivement, les Auscitains ne sont pas venus pour faire de la figuration mais bien avec une tout autre intention, celle de faire un coup chez leur voisin agenais.

Et pour ce faire, l’adresse va de paire avec leur défense puisqu’ils plantent pas moins cinq triples lors de ce premier acte. Évidemment, c’est leur maître artilleur Robin Naval qui en plante deux à lui seul alors que son compère Bastien Versier alterne tirs à longue distance puis à mi-distance.

Sur un dernier triple de Tony Labric, les visiteurs prennent déjà une belle option sur la suite de la rencontre avec huit unités d’avance pour finir ce premier acte (18-26, 10e).

Le second quart-temps est identique au premier mais en plus incisif avec une défense encore plus perméable et une attaque toujours plus insolente de réussite. Autant les Agenais s’en remettent à Joseba Aramburu pour alimenter la marque, autant les Gersois trouvent la faille grâce à leur collectif.

Le jeune Versier est le premier à lancer les hostilités avec un énième triple pour les siens, puis c’est au tour d’Adama Diouf d’avoir un très bon passage offensif avec sept unités à la suite pour lui seul.

C’est ensuite au tour de Tony Labric de planter deux tirs à 6.75 mètres avec entre-temps un triple de Romain Paradis et cinq lancers pour Naval. Pour finaliser le festival offensif, c’est une fois de plus Bastien Versier que l’on retrouve sur la ligne des lancers pour donner pas moins de vingt six points d’avance à son équipe avant de rejoindre les vestiaires (32-58, 20e).

C’est une véritable leçon de basket que viennent de donner les Auscitains à des Agenais qui ne comprennent pas ce qui vient de leur arriver avec cinquante huit pions marqués par des visiteurs très en verve face au cercle.

Logiquement, la réaction d’orgueil se fait ressentir dès le retour sur le parquet des locaux avec dix pions pour Aramburu, cinq unités de Laurynas Lucinskas et cinq points de Julien Fadli ce qui permet aux Agenais de reprendre neuf unités à leurs invités.

Pourtant les Gersois ne se laissent pas démonter et le leader offensif des Blancs de l’ABC, Robin Naval plante de nouveau un tir derrière l’arc afin de re-booster les siens. Pierre Bonnelalbay trouve la faille dans la défense adverse et Paradis limite la casse en attaque pour les Auscitains qui maintiennent un haut niveau de jeu et une belle avance au tableau d’affichage (60-77, 30e).

Les débats s’équilibrent au cours du dernier acte et les visiteurs conservent leur avantage au scoring grâce à leur adresse qui reste très présente ce soir là face à des Agenais qui retrouvent un adresse perdue au cours de la première mi-temps.

Effectivement les locaux alternent tirs lointains et jeu en pénétration avec Rudy Picardo à la baguette et Adil Abbassi à la finition pour deux triples en fin de partie. Chez les visiteurs, le jeu polyvalent de Versier fait toujours autant de ravages dans la défense adverse, tout comme les tirs à 6.75 mètres de Robin Naval ainsi que son adresse sur la ligne des lancers.

En sus de ce duo de choc, Bonnelalbay retrouve son bras pour maintenir l’avance des siens au scoring avec le soutien de Romain Paradis afin d’atteindre la barre des cent points sur cette rencontre.

Ainsi, les Auscitains ont littéralement donné une véritable leçon de basket et d’adresse à leurs voisins agenais et repartent du Lot-et-Garonnais avec une victoire, de quoi bien débuter cette nouvelle année. De ce fait, ils accèdent au podium de leur poule B de NM3 en doublant leur adversaire du soir par la même occasion (84-100, score final).

Les scoreurs :

Pour Agen : A.Abbassi (20), J.Aramburu (18), R.Picardo (16), L.Lucinskas (16), J.Lacaze (5), J.Fadli (5), P.Lanciaux (4), J.Abbassi, M.Tascon (NPJ), F.Martinez (NPJ).

Pour Auch : R.Naval (25), B.Versier (18), A.Diouf (15), R.Paradis (12), T.Labric (11), P.Bonnelalbay (8), T.De Prada (4), K.Mbelo (3), J.Agostini (2), R.Pujolle (2).

Categories: Nationale 3

One Response so far.

  1. […] ont brillé pour leur retour à la compétition… à l’image des seniors garçons 1, vainqueurs à Agen (84-100) qu’ils rejoignent à la troisième place d’un classement ultra-serré. Et […]