Basket31.tv

L'essentiel de l'actu basket en Midi-Pyrénées

En provenance de Bordeaux la saison passée, le Ch’ti se confit pour nous décrire son confinement, son début de saison, son quotidien et son futur.

Pouvez vous vous présenter, nous faire un petit récap de votre carrière ?

J’ai commencé le basket à 8 ans à coté de chez moi à Coudekerque-Branche dans le nord, ensuite je suis parti à Grande Synthe où j’ai fait mes années jeunes. A 15 ans, en parallèle des Cadets France, j’ai intégré l’effectif de la NM3. Pour ma première année senior, je suis parti à Calais en NM2 où je suis resté 2 ans. A 20 ans, je reviens à Grande Synthe en NM3, où l’on monte en NM2, J’y fais une seconde année avant de partir pour Rennes pour 2 saisons. Je me blesse gravement en fin de saison. Je reviens au milieu de la saison suivante, où l’on monte de NM2 à NM1. Le club ne souhaitant pas me garder, je repars donc en NM2 du coté de Gardonne, où on loupe de peu la qualification aux play-offs ! Ensuite je pars pour Bordeaux en NM2 où l’on monte dès la première année, et je continue 2 ans avec eux en NM1 où nous nous qualifions en 1/4 de final des play-offs . Et me voilà à Tarbes.

Anthony Prugnieres est en constante progression avec Tarbes-Lourdes (Photo : Sébastien Clavaud)

Comment vous êtes vous entretenu pendant le confinement et cette période d’inactivité ?

Alors pendant le confinement, nous nous sommes entraînés tous les jours car nous avons le statut pro, donc accès à la salle, et nous avons même fait de match amicaux.

Quelles sont vos ambitions/objectifs pour cette saison, puis à plus long termes ?

L’objectif pour cette saison sera d’accrocher les play-offs. Ensuite j’aimerai jouer en pro B. A chaque fois que je monte d’un niveau, je me fixe comme objectif d’aller au niveau supérieur, ce sera dur car le niveau est de plus en plus relevé, mais j’aimerais au moins faire une saison en pro B.

Pourquoi avoir choisi Tarbes-Lourdes ?

J’ai choisi Tarbes-Lourdes car j’ai bien aimé mes échanges avec le club, les dirigeants et le coach. Ils possèdent un projet ambitieux sur plusieurs années tout en restant un club familial, donc c’est ce qui m’a plu.

Comment combiner le basket avec la vie de famille/travail/étude ?

On va dire que ma vie tourne vraiment autour du basket car je ne pense qu’à ça, j’ai un peu de mal à décrocher. Ensuite c’est sur que je ne vois pas souvent mes parents, mon frère qui habite dans le nord et ma sœur qui joue à Limoges. J’ai ma copine qui me suis depuis bientôt 6 ans.

Comment envisagez-vous la reprise et la fin de saison ?

Pour nous la reprise c’est au mois de décembre car nous somme l’équipe qui a le moins joué de la poule, donc il nous reste encore 2 matchs que nous voulons absolument gagner, ce qui va nous permettre de recoller dans la partie haute du classement.

Pouvez vous nous décrire une semaine ‘’type’’ ?

La semaine type c’est : lundi muscu le matin, basket l’après-midi. Le mardi shoot le matin, l’après midi basket. Ensuite le mercredi matin, basket. Le jeudi matin basket et l’après midi vidéos plus basket. Le vendredi matin shooting et le soir match, repos le samedi et entraînement dimanche soir.

Pouvez vous nous donner vos points forts/faibles, les choses à améliorer/travailler ?

Alors pour mes points forts je dirais mon activité sur le terrain, mon adresse à 3 points, mon jeu sans ballon et ma polyvalence. Pour les points faibles je dirai mon dribble, mon adresse extérieure à 2 points et mes attaques de pick n’roll.

Que faites vous en dehors du basket pendant vos temps libre ?

En dehors du basket je suis plutôt jeux vidéos et aller marcher, visiter la régions où je vie.

Qu’allez vous faire après la retraite sportive ?

Pour ma retraite sportive je ne sais pas encore. J’ai un diplôme d’éducateur donc à voir pourquoi pas dans le basket en tant qu’agent . C’est encore un peu flou pour moi mais j’ai pas mal d’idées.

Categories: NM1

Comments are closed.