basket31.tv

L'essentiel de l'actu basket en Midi-Pyrénées

La rencontre aura été à la fois palpitante, généreuse et impitoyable ce dimanche à Cahors entre l’ABC Druelle et l’US Monléon.

Lucie Méravilles et Druelle ont conquis une belle montée en Régionale 1 à Cahors (photo : Benjamin Bonneau)

Lucie Méravilles et Druelle ont conquis une belle montée en Régionale 1 à Cahors (photo : Benjamin Bonneau)

Avec une belle ambiance dans les tribunes, cette finale d’accession de R2F débute avec du bruit et des paniers rapides qui chauffent le Palais des Sports de Cahors.

Druelle frappe le premier mais c’est Monléon qui prend les devants (3-5, 3e). En manque de réussite offensivement, l’ABCD va néanmoins chercher ses points sur la ligne des lancers, à l’image de Cindy Amans qui ramène son équipe à hauteur.

Patientes, les joueuses de Benjamin Panijel cherchent à insister dans le jeu intérieur. Dominatrice au rebond, Amélie Caylus fait le ménage sous le cercle et fait tomber les fautes côté Monléon, redonnant du même coup l’avantage à son équipe (10-6, 8e).

Trop indisciplinées avec 6 fautes dans ce premier quart, les Hautes-Pyrénéennes payent cash leur stérilité offensive, malgré les efforts de Séverine Fouga (12-8, 10e).

Si l’adresse se fait rare des deux côtés, la combativité des Aveyronnaises permet à l’ABCD de Méravilles de poursuivre sur sa lancée dans le deuxième quart-temps.

Malheureusement pour les Pyrénéennes, l’impact de la paire Cabos – Fouga ne permet pas à Monléon de revenir, et Amans trouve enfin la cible de loin puis conclut astucieusement une contre-attaque pour creuser l’écart (21-10, 14e).

Très volontaires et solidaires en défense, les Druelloises se battent avec panache et mettent à mal l’attaque monléonnaise, qui ne parvient toujours pas à convertir ses multiples occasions.

En fin de première mi-temps, un temps faible de l’ABCD, trop gaspilleur, est mal exploité par les joueuses de Monléon, qui rejoignent les vestiaires avec 12 points de retard (23-11, 20e).

De retour sur le parquet, les protégées de Panijel poursuivent leur ouvrage par l’intermédiaire de leur tour de contrôle A18 (27-11, 23e), mais elles se heurtent ensuite à des adversaires bien plus déterminées et appliquées qu’auparavant. Grâce à un tir longue distance salvateur de Leruez, Monléon entrevoit une brèche dans le mental des Aveyronnaises et fait un rapproché à dix longueurs (29-19, 25e).

Moins en réussite qu’en première mi-tempes, les partenaires de Jessica Bessettes piochent et manquent de lucidité, donnant ainsi l’occasion aux Pyrénéennes de revenir.

Leruez, encore elle, marque une nouvelle fois de loin, et la rencontre est définitivement relancée (29-23, 27e). A la recherche d’un second souffle, Druelle trouve en Lucie Méravilles et Noémie Fernandez des relais précieux pour repousser la remontée des joueuses de Serge Guillemaud (33-23, 28e). Après trente minutes d’un combat intense, les Druelloises ont toujours le match en main (35-23, 30e).

Coralie Leruez a fourni un festival à longue distance (photo : Benjamin Bonneau)

Coralie Leruez a fourni un festival à longue distance (photo : Benjamin Bonneau)

De plus en plus tendue à mesure que les minutes s’égrainent, la rencontre est éprouvante des deux côtés du terrain, et les paniers se font rares en début de période.

Remplie de détermination, Fouga se bat des deux côtés du terrain pour faire revenir son équipe dans la course (36-28, 34e).

Déchainées, les Monléonnaises enchainent grâce à Coralie Leruez de loin une nouvelle fois, et l’USM est à 5 longueurs à 34 minutes du terme (36-31, 36e).

Décontenancées, les Druelloises multiplient les erreurs face à l’agressivité retrouvée de leur adversaire du jour, qui grignote point par point (36-32, 37e).

Dans un dernier souffle de lucidité, l’ABCD et Quitterie Bounaud trouvent Fernandez dessous, et les quelques espoirs de Monléon semblent disparaitre au fur et à mesure que le temps défile (38-33, 40e).

En choisissant de faire faute pour mettre à l’épreuve son adversaire, l’escouade de Serge Guillemaud entretient pourtant l’espoir grâce à Leruez (40-37, 40e).

Un 0/2 plus tard, Monléon égalise à 10 secondes du terme dans l’hystérie générale grâce à un exceptionnel triple de Coralie Leruez, totalement incandescente dans cette fin de partie et décroche la prolongation (40-40, 40e).

Dans ces cinq minutes supplémentaires, Boutet, pleine d’abnégation, donne même l’avantage à son équipe et impulse une nouvelle dynamique en inscrivant deux paniers à l’arrachée qui font douter l’ABCD (40-44, 41e).

Au courage, les filles de Benjamin Panijel reviennent pourtant au contact, et reprennent même les devants grâce à Caylus (47-44, 33e). Intraitable dans cette prolongtation, Magali Boutet égalise à nouveau à un peu plus d’une minute du terme (47-47, 44e) mais Caylus, encore elle, lui répond instantanément.

Mathilde Rigal ne tremble pas aux lancers et amène l’écart à 5 unités à 35 secondes de la fin, portant l’estocade (52-47, 45e). Monléon s’incline finalement les armes à la main, au terme d’un énorme combat qui envoie Druelle en Régionale 1 (52-47, score final).

Les marqueuses :

Pour Druelle : A.Caylus (15), L.Méravilles (13), C.Amans (7), N.Fernandez (7), Q.Bounaud (4), M.Juge (2), M.Rigal (2), A.Vernhes (2), A.Garrigues (1), J.Bessettes.

Pour Monléon : C.Leruez (22), M.Boutet (10), S.Fouga (5), M.Cabos (4), C.Boue (3), S.Touzanne (3), C.Dabat (2), M.Rodriguez, M.-L.Balagna, A.Murrate.

 

Categories: Régionale 3

Comments are closed.